Actualités
Ce qu'il faut savoir quand on fait construire

Ce qu'il faut savoir quand on fait construire

Publié le : 25/03/2020 25 mars mars 03 2020

Faire construire ou rénover sa maison est un acte courant, mais parfois risqué. Comment réagir en cas de défaillance d’une entreprise, ou lorsque des désordres apparaissent avant ou après l’achèvement du chantier ?

En cours de construction, toutes les malfaçons, erreurs ou non-conformités sont à la charge de l’entreprise. Seul l’effondrement entraîne la garantie de l’assurance de responsabilité.

La réception : un acte essentiel 

A l’achèvement du chantier, l’acte juridique essentiel est la réception, c’est à dire l’acceptation, par le propriétaire, de l’ouvrage tel qu’il lui est livré, avec ou sans réserves. Cette opération se fait normalement par écrit. Mais elle peut également être tacite, lorsque la facture est réglée, que vous avez pris possession de lieux et que vous manifestez sans équivoque votre acceptation du travail de l’entreprise.

Sans réception, pas d’assurance !

La réception est indispensable pour mobiliser la garantie d’assurance décennale de l’entreprise. Sans réception, pas d’assurance ! C’est l’entreprise elle-même qui devra indemniser les désordres, à condition qu’elle soit solvable. Autant dire que le risque est considérable.

Quelques précautions élémentaires

En premier, en cas de brouille avec un entrepreneur, il faut résilier son contrat amiablement et établir un procès-verbal de réception en l’état dans lequel se trouve la construction. Interdire à l’entreprise de remettre les pieds sur le chantier équivaut à un refus de réception : aucune assurance ne couvrira les dommages à ses ouvrages. Si c’est l’entreprise qui abandonne le chantier, un procès-verbal doit être établi avec l’aide d’un professionnel (expert, architecte) et notifié en recommandé.

En second lieu, les réserves sont essentielles. Tous les désordres apparents doivent être mentionnés, à défaut le propriétaire est réputé les avoir acceptés et ne dispose plus d’aucun recours contre l’entreprise. Et bien entendu, il n’est pas question de solder la facture tant qu’ils ne sont pas repris…

Enfin, les désordres ayant donné lieu à des réserves ne sont pas indemnisables par l’assurance. Ce n’est pas une raison pour oublier de les mentionner sur le procès-verbal. L’expert d’assurance ne s’y laissera pas prendre et suspectera une fraude.

Prudence donc ! Nombreux sont ceux qui, de bonne foi ou mal conseillés, ont perdu toute possibilité de faire indemniser les désordres causés à leur maison.

Les règles du droit de la construction sont complexes. En cas de doute, n’agissez jamais dans la précipitation, et consultez un spécialiste qui saura vous éviter une erreur aux conséquences irréversibles.

Historique

<< < 1 2 3 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.