Actualités
La médiation, un nouveau réflexe quand la justice est en crise

La médiation, un nouveau réflexe quand la justice est en crise

Publié le : 22/05/2020 22 mai mai 05 2020


Confronté à une épidémie mondiale, la justice au fonctionnement déjà altéré pour de multiples raisons, dont un manque criant de moyens et d’effectifs, s’est mise à l’arrêt du jour au lendemain. La machine est bloquée.

Reprendra-t-elle son cours normal avant plusieurs semestres ? Rien n’est moins certain. Magistrats, greffiers, avocats font ensemble le constat qu’en dépit d’une bonne volonté partagée et d’efforts considérables la paralysie des tribunaux est presque totale, surtout dans les matières qui ne sont pas considérées comme prioritaires. On pense évidemment au droit de la famille, mais aussi au contentieux des assurances, des contrats, de la construction. Le droit et le juge ne peuvent plus rendre la justice de manière effective et satisfaisante. Si cette justice ne peut être rendue dans des délais raisonnables, c’est un pilier de notre état de droit qui vacille.


Face à cette situation des plus inconfortables, de nouveaux réflexes doivent émerger et notamment celui du recours à la médiation.


La médiation, de quoi s’agit-il précisément ?


C’est un processus par lequel deux ou plusieurs parties tentent de parvenir à un accord, en dehors de toute procédure judiciaire, en vue de la résolution amiable de leur différend, avec l’aide d’un tiers choisi par elles qui accomplit sa mission avec impartialité, compétence et diligence.

Ce processus de règlement amiable suppose que les parties soient d’accord pour entreprendre ensemble cette démarche. Lorsque le juge est saisi à l’initiative de l’une des parties il n’est pas rare que la décision rendue après une à deux années de procédure ne donne satisfaction à personne. On est loin de la démarche gagnant – gagnant. Le différend s’est enlisé. La décision de justice aura rarement apaisé le conflit.


Une démarche volontaire, responsable et confidentielle


La médiation procède d’une démarche différente, volontaire et responsable. Les parties, pouvant être assistées par leur avocat, vont d’abord conclure une convention d’entrée en médiation. Le médiateur va les écouter, va les aider à trouver ensemble la véritable cause de leur différend, avant de les assister pour qu’elles construisent ensemble une solution d’avenir. La confidentialité de la médiation est totale et les parties, une fois d’accord sur la solution, rédigeront ensemble avec l’aide de leur conseil un protocole d’accord. Pendant la durée du processus de médiation -3 à 6 mois- les prescriptions sont suspendues. Aussi n’y a-t-il que des avantages à tenter la médiation puisqu’à défaut d’accord les parties conservent le recours à la justice.


Un professionnel formé à la médiation


Jérôme Hercé est formé à la médiation depuis près de 20 ans. En 2015 il a suivi le cursus de plus de 200 heures de formation proposée par l’Institut catholique de Paris. Il fut le premier médiateur de la consommation pour la profession d’avocat de 2016 à 2019. Il pratique la médiation dans des domaines définis tels que les litiges commerciaux ou entre professionnels, le droit des assurances, le droit de la construction ou de la propriété, les conflits patrimoniaux et règlements successoraux… Il est membre du Centre de Médiation du Barreau de Rouen.
Recourir à la médiation c’est régler un conflit rapidement, à moindre coût, et dans l’intérêt de chacun.
 

Historique

<< < 1 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.